Profession : Agent Territorial ou L’Homme au Service de l’Homme dans la Cité

 

Au service de l’homme, dans la cité, les agents territoriaux assument toutes les tâches qui leur sont dévolues tant sur le plan administratif : état-civil, secrétariat, comptabilité que services techniques de la Ville, voirie, permis de construire, entretien des bâtiments communaux, écoles, crèches, sécurité etc… il en est ainsi depuis plus d’un siècle, depuis la loi du 5 Avril 1884 instituant la création des Communes en France.

Appelé en première urgence lors de catastrophes naturelles imprévues, incendies, inondations, coulées de boue, tempêtes et chutes d’arbres etc… l’agent communal participe toujours avec un grand dévouement au rétablissement des conditions de sécurité et de normalisation de la vie de la Cité.

Doté d’un nouveau statut en 1984, il est devenu officiellement un Agent des Collectivités Territoriales : ces collectivités se composent des Communes des Conseils Généraux et des Conseils Régionaux. Tous les personnels de ces trois collectivités sont devenus des Agents des Collectivités Territoriales et ils sont régis par le statut de La Fonction Publique Territoriale. 

Fort de ses connaissances acquises sur le tas par les nombreuses fonctions humaines qu’il occupe, l’Agent Territorial a appris à se mettre spontanément au service des autres, et se trouve à tout moment en prise directe avec les habitants de la commune. Son humanisme lui a également appris à protéger sa propre famille, mais aussi ses collègues de travail.

Pour se prémunir contre la maladie en s’assurant dans un organisme de prévoyance tel qu’une mutuelle professionnelle, il a choisi d’adhérer à la Mutuelle Nationale Territoriale (M.N.T.) regroupant la majeure partie des personnels des Collectivités Territoriales de France (Environ un million de personnes protégées – adhérents chefs de famille et leurs membres associés).

Sur le plan Départemental des Alpes Maritimes, depuis 1972 les adhérents de la MNT se sont également constitués en Comité Départemental des Œuvres Sociales (C.D.O.S.). Ce comité prévoit une aide d’urgence à ses adhérents se trouvant dans une situation de précarité exceptionnelle (accidents, décès, handicaps imprévus) et participe à la prise en charge des prestations très onéreuses tels les prothèses dentaires, l’optique, l’audio-prothèse. D’autres mesures sociales lui permettent d’attribuer une allocation de naissance, de mariage, retraite, décès.